dans

Conflit d’intérêt : Borello, l’homme le plus influent de Mayotte

Suspicion de corruption : L’illusion du pouvoir et les élus marionnettes

Le contrat qui lie la députée de la Circo 1 à l’association Mlezi fait des vagues. L’information diffusée par Mayotte la 1ère fait dire à de petits élus achetables : « c’est la faute à la presse ». Secret de polichinelle couvert par des marionnettes !
Comme nous le disons depuis trois ans au moins, vous savez maintenant que Jean-Marc Borello, Président du groupe SOS, est l’homme le plus influent de Mayotte.
Le Monsieur social du Président de la République Emmanuel Macron n’est pas seulement gavée de subvention publique, il crée des réputations; fabrique des élus, et place ses collabos dans les services publics avec l’argent du contribuable.
Collabos, serviteurs, esclaves volontaires
Une ancienne maire de Chirongui et un sénateur font déjà partie des grands initiés du système SOS. En réalité des pretes-noms, sans aucune compétence dans les domaines qu’ils gèrent par procuration : l’insertion sociale des délinquants et l’encadrement des criminels est une affaire de spécialistes.
Je vous invite à dresser la liste des vendus qui engraissent la pieuvre, à commencer par l’ARS, la CRESS et le Conseil départemental.
Vous serez étonnés de savoir que ce sont vos proches, esclaves volontaires. Mais ce n’est que le début de la servitude car après l’action sanitaire et sociale, l’environnement avec la filiale Nayma, l’ancien patron de boîte de nuit étend ses tentacules avec le soutien du gouvernement
« Café, poste, épicerie, boulangerie, le Groupe SOS redonne aux habitants un accès aux services essentiels ». C’est le discours que vous entendrez bientôt de la part des élus et de directeurs de services qui se reconnaissent comme serviteurs de la nébuleuse.

Qu'en pensez-vous ?

La République de l’inégalité des chances

Chambre des metiers et de l’artisanat