dans

Droit de réponse : Affaire Bacar Mouta

Monsieur Pascal MARSILLOUX, professeur agrégé d’histoire-géographie chargé de mission auprès de l’inspection du Rectorat de Mayotte

Droit de réponse de Monsieur MARSILLOUX à l’article de Zaïdou BAMANA paru dans le site web 976news.fr le 04 juin 2021 et intitulé « Affaire Bacar Mouta contre le Rectorat ».

Monsieur Le Directeur de la Publication,
Monsieur BAMANA soutient que le « rapport établi par M. Pascal Marsilloux et Mme Fayolle est un véritable réquisitoire. »
Il ajoute « dénoncer la répétition de ces pratiques administratives condamnables », que « la méthode usitée par les inspecteurs apparait malveillante » et enfin « sécurisation d’emploi que deux agents s’attèlent à démanteler »
Ces affirmations sont inexactes et laissent entendre que je n’exécuterais pas mes fonctions de professeur chargé de mission auprès de l’inspection du Rectorat de Mayotte avec impartialité et dans le respect du référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation paru au bulletin officiel de l’éducation nationale du 25 juillet 2013.
Membre de l’éducation nationale depuis 28 années, j’accomplis pourtant mes fonctions dans le respect des règles et des référentiels de compétences de la profession, sans que mon employeur ne m’ait jamais fait le moindre reproche.
Aussi, je m’insurge contre de telles accusations mensongères.

​​​​​​​Monsieur Pascal MARSILLOUX

Qu'en pensez-vous ?

5ème édition du forum de la mobilité

Les bacheliers de la commune de Chiconi