dans

Le Président du Conseil Départemental réagit aux violences de Koungou

Sécurité : sur place, le président du Conseil départemental condamne avec la plus grande fermeté les tentatives d’incendies de Koungou

Réunion avec les élus de la commune de Koungou

Le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni réagit aux nouvelles violences qui ont secoué cette nuit la commune de Koungou :

« J’exprime la condamnation la plus ferme face aux événements dramatiques qui se sont déroulés cette nuit et dont les conséquences auraient pu être terribles. De telles exactions ne sont pas acceptable sur le sol de la République. S’en prendre à des bâtiments publics est un symbole de gravité sans équivalent. Je salue bien sûr l’intervention des pompiers et des forces de sécurité qui ont évité le pire. J’exprime ma solidarité totale avec les élus locaux que j’ai rencontrés et que nous aiderons et la population de Koungou. Mais la seule condamnation ne suffit plus ! Il faut passer aux actes sur cette question majeure de la sécurité et ce en dépit des efforts qui sont déjà collectivement déployés. Je dis ma disponibilité totale pour m’associer à toute réflexion et toute initiative nouvelle en ce sens » conclut le président, présent à Koungou auprès du préfet et des élus lors d’une réunion à la mairie annexe. Accompagné de Zaounaki Saindou, conseillère départementale de Tingoni, Ben Issa Ousseni s’est ensuite rendu à Tsingoni, théâtre d’affrontements violents depuis de longues semaines, pour une réunion avec les élus municipaux, avant de se rendre sur le terrain, en présence du Préfet et du Procureur. De premières mesures ont été annoncées par le Préfet (Forum économique… ) Le Président du Département et les élus locaux saisiront le président de la République à propos de ces évènements.

Qu'en pensez-vous ?

Le préfet appelle à la paix entre les villages de Tsingoni

À Mayotte, le social recrute