dans

Mirereni, commune de Chirongui

Terrain de football ou futur bidonville ?

C’est un sujet dont personne ne parle à Mirereni, petite bourgade en pleine expansion dans la commune de Chirongui. Des constructions anarchiques envahissent le terrain de football, squatté par des personnes qui ont installé aux abords des cases en tôle. « Les jeunes ne peuvent plus y jouer, le club du village a arrêté sa saison, des gens se sont appropriés le périmètre, mais aucun élu ne bouge pour stopper cette emprise illégale », s’indigne un responsable associatif.


Cet adepte des plateaux sportifs indique que si la mairie laisse faire, comme l’ancienne municipalité, un bidonville sera érigé sur les lieux à court terme. Il faudra alors déployer les grands moyens pour récupérer le foncier et réaliser les travaux d’aménagement du terrain de foot, c’est-à-dire déloger les occupants clandestins, avec le risque de provoquer des tensions communautaires, mais aussi la colère de la jeunesse de Mirereni qui demandera des comptes à la commune si le chantier des équipements sportifs n’avance pas. Des violences en perspective !

Qu'en pensez-vous ?

Mouhktar Soilihi, l’Homme qui décide … point barre

Droit de réponse : Mouhktar Soilihi s’exprimera devant nos caméras